Pour les vrais joueurs de football.

Vous avez dû vous en rendre, ne serait-ce qu’à cause de la fréquence des blessures chez les footballeurs professionnels: qui dit football dit aussi blessures. Sport d’équipe immensément populaire, très pratiqué aux Pays-Bas comme partout ailleurs, le football est aussi un sport de contact parfois très intense. Il suffit d’un tacle ou d’une mauvaise chute pour se blesser. Et là, si vous êtes professionnel ou souhaitez le devenir, cela peut vous coûter votre carrière.

Quand vous ne vous êtes jamais blessé, vous pouvez en demander plus à votre corps. Vous êtes plus sûr de vous. Les blessures les plus courantes en football sont celles à la cheville, au genou, à l’aine, aux ischio-jambiers, sans oublier celles dues au surentraînement et/ou à un manque de repos: mieux vaut les prévenir que les guérir.

Certes, les footballeurs font généralement attention à leur échauffement. Mais quand il y a match et qui plus est en compétition, entre l’échauffement et le début du match, vous pouvez attendre un quart d’heure ou même plus. Et là, même si vous vous êtes bien échauffé, l’effet préventif est amoindri, en particulier quand il fait froid. C’est pourquoi, une fois rentrés au vestiaire après l’échauffement, beaucoup de joueurs se passent du baume F.I.T. sur les jambes afin de maintenir une bonne circulation sanguine. De même, après match, le baume permet de réduire progressivement l’activité musculaire et de réduire les douleurs localisées après la compétition ou un entraînement intensif.

Pour plus d’informations sur le baume sportif F.I.T. et sur ses usages recommandés, cliquez ici.

Contactez-nous pour un conseil personnalisé et sans engagement.

Contactez-nous!